Pourquoi votre engagement en faveur de la sécurité et de la santé vaut-il la peine?

D’un point de vue statistique, votre entreprise perd 9000 francs par an et par collaborateur ou collaboratrice suite aux absences pour raisons de santé et aux pertes de productivité.

Votre engagement en faveur de la sécurité et de la santé vous permet d’économiser de l’argent, d’améliorer les performances de votre équipe et d’augmenter votre attractivité en tant qu’employeur ou employeuse:

  • Les collaborateurs et collaboratrices en bonne santé sont plus satisfaits, plus motivés et plus productifs.

  • L’entrepreneur ou l’entrepreneuse peut ainsi réduire le nombre de jours de maladie pris par ses collaborateurs ou collaboratrices. En Suisse, cela représente six à sept jours par an et par poste à plein temps.

  • Les collaborateurs et collaboratrices disposant d’une plus grande marge de manœuvre et de décision deviennent des employés plus compétents et plus autonomes.

  • Une atmosphère de travail agréable vous rend attractif en tant qu’employeur ou employeuse. Il vous sera plus facile de recruter des collaborateurs et collaboratrices spécialisés et performants.

  • Dans un environnement de travail sûr et sain, vos collaborateurs et collaboratrices vous restent fidèles plus longtemps. Vous vous épargnez les efforts impliqués par un taux élevé de rotation du personnel.

Un équilibre avantageux entre les ressources et les contraintes conduit à de bonnes conditions de travail: les ressources aident les personnes actives à surmonter les contraintes liées au travail. Les ressources peuvent être par exemple l’octroi d’une marge de manœuvre, un comportement de soutien de la part des collègues ou des supérieurs ou supérieures, ou encore faire preuve d’estime envers les collaborateurs et collaboratrices.

Plus les personnes actives disposent de ressources par rapport aux contraintes du travail, moins elles se sentent épuisées et moins elles font état de troubles psychosomatiques. En tant que dirigeant ou dirigeante, vous avez le pouvoir d’établir cet équilibre.

Contraintes inutiles et coûts plus élevés

Les collaborateurs et collaboratrices des entreprises suisses sont confrontés à une multitude de contraintes physiques et psychiques. Ignorer ces contraintes entraîne inévitablement une augmentation des dépenses pour votre entreprise.

Lorsque l’on interroge les travailleurs et travailleuses sur les contraintes physiques, voici celles qui sont citées le plus souvent:

Position debout: 66,7%; Mouvements répétitifs de la main ou du bras: 57,4%; Températures élevées ou basses: 48,1%; Postures douloureuses ou fatigantes: 45,4%; Porter ou déplacer des charges lourdes: 32,7%; Bruit: 24,6%
Contraintes physiques. Source: Résultats choisis de l'Enquête suisse sur la santé 2012, illustration 3.

En ce qui concerne les contraintes psychiques, l’intensification croissante du travail est un critère crucial. Les causes de stress les plus souvent citées sont:

Penser à trop de choses: 43.3%; Rythme de travail élevé: 42.2%; Se dépêcher: 37.3%; Interruptions: 35.8%; Termindruck: 32.4%
Contraintes psychiques. Source: Résultats choisis de l'Enquête suisse sur la santé 2012, illustration 5.

Environ 10% des travailleurs et travailleuses disent que le travail a un impact négatif sur leur santé. Deux tiers déclarent être soutenus la plupart du temps ou tout le temps par leurs supérieurs ou supérieures. Mais cela signifie aussi qu’un tiers n’est soutenu que parfois, rarement ou jamais.

Soutenu: 67%, pas soutenu: 33%
Soutien par les supérieurs ou supérieures. Source: Résultats choisis de l'Enquête suisse sur la santé 2012, p. 30.

En Suisse, 26% des personnes actives disposent de plus de ressources que de contraintes (zone favorable), tandis que 45% des personnes actives font état d’un rapport équilibré (zone sensible). 28% indiquent que les contraintes sont plus fortes que les ressources.

Ressources et contraintes. Source: Job-Stress-Index 2022, Feuille d'information, illustration 7.

Le manque de prise de conscience en matière de santé et de sécurité a des conséquences négatives sur l’économie suisse.

De nombreuses absences pour raisons de santé peuvent être évitées. Un coup d’œil sur les chiffres pour la Suisse montre que nous pouvons encore faire des efforts:

  • Les maladies et les accidents sont responsables de près de 80% des absences. Cela correspond à 6-7 jours par an et par poste à temps plein. Cela coûte entre 600 et 1000 francs par jour de travail perdu en fonction de la branche et du mode de calcul.

  • À cela s’ajoutent des frais indirects: l’effort à fournir pour redistribuer les tâches au sein de l’équipe, la charge de travail plus importante pour les travailleurs ou travailleuses restants ou le coût de la recherche d’un remplaçant.

  • Rien que dans le secteur des services, on dénombre chaque année environ 150 000 accidents professionnels et 375 000 accidents non professionnels.

  • Dans le secteur des services, l’hôtellerie et la restauration ainsi que le secteur de la santé et du social sont particulièrement touchés par les absences pour raisons de santé, qu’elles soient physiques ou psychiques.

  • Les adolescents et adolescentes et les jeunes adultes sont particulièrement touchés par les accidents.

  • Les personnes actives ayant un faible niveau de qualification ont des absences plus importantes pour cause de maladie et d’accident que les personnes plus qualifiées.

Que font les entreprises pour la sécurité et la santé au travail?

Les entreprises prennent une multitude de mesures pour lutter contre les contraintes physiques et psychiques. Leur intention est d’augmenter la productivité et de répondre aux attentes des collaborateurs et collaboratrices en matière d’environnement de travail attrayant.

Pour lutter contre les contraintes physiques, de nombreuses entreprises ont pris des mesures de type:

Équipement ergonomique des postes de travail: 62.0%; pauses régulières: 53.7%, Outils pour soulever et déplacer des charges lourdes: 38.0%, Rotation des tâches pour réduire les contraintes: 24.8%
Mesures contre les contraintes physiques. Source: Sélection de résultats issus de l‘enquête européenne des entreprises sur les risques nouveaux et émergents 2019, illustration 4.

De nombreuses entreprises luttent activement contre les contraintes psychiques en prenant les mesures suivantes:

Plus de liberté de décision dans l’organisation du travail: 65%; Proposer un conseil confidentiel: 49%; Réorganiser le travail: 43%; Formation à la résolution des conflits: 37%; Intervenir en cas d’horaires de travail longs/irréguliers: 37%
Mesures contre les contraintes psychiques. Source: Sélection de résultats issus de l‘enquête européenne des entreprises sur les risques nouveaux et émergents 2019, illustration 7.

Promouvoir la santé

Plusieurs mesures se sont avérées efficaces pour promouvoir la santé et la sécurité au travail; elles sont d’ailleurs appliquées par de nombreuses entreprises. Le laboratoire de leadership vous aide à identifier les mesures appropriées pour votre entreprise. Nous vous permettons en outre d’accéder rapidement et aisément aux nombreuses sources d’informations adaptées. Saisissez l’occasion, cela en vaut la peine.

Sources